Formation en interne : 5 clés pour réussir cette démarche

29
Vues

Dans n’importe quel domaine d’activité, rien n’est figé. Les réalités évoluent au fil du temps. Les différents acteurs ont l’obligation de s’y adapter, d’où l’intérêt des formations continues. À travers de tels programmes, les travailleurs élèvent leur niveau de compétences. L’organisation d’une formation interne dans une entreprise est une bonne idée dans de nombreux contextes tels que le développement des activités. Pour réussir cette démarche, il existe 5 clés utiles à connaître.

Louer un espace bien équipé pour les journées de formation

Une formation interne doit se dérouler dans un environnement qui s’y prête. Elle peut se tenir dans les locaux de l’entreprise ou en dehors. La deuxième option est la mieux indiquée pour les professionnels qui ne disposent pas d’une salle appropriée pour cela. La location d’un espace doté du nécessaire pour assurer des conditions favorables aux échanges est indiquée.

Comme on peut le voir sur le site Senssi.fr, des salles de différentes capacités d’accueil et équipées de meubles, de vidéoprojecteurs et de wifi sont disponibles. Le choix idéal devrait dépendre principalement de l’effectif et accessoirement de la volonté ou non d’offrir une expérience immersive aux participants. Avec certaines enseignes de location, il est possible de solliciter un service qui se chargera des rafraîchissements ou plus largement de la restauration.

Préparer soigneusement le contenu de la formation

Une formation interne est censée apporter des connaissances supplémentaires aux participants. Pour cela, l’entreprise doit s’assurer de proposer un contenu bien conçu. Il faut alors commencer par identifier les besoins à satisfaire. Une petite enquête préalable est donc nécessaire pour situer le degré de compétences des salariés et de leurs insuffisances. En cas de développement ou de nouvelle orientation des activités, il est capital de définir les objectifs à atteindre. Ces derniers doivent être pris en compte pour la préparation de la formation.

L’entreprise doit concevoir des enseignements concis permettant aux travailleurs d’acquérir des connaissances techniques, utiles pour accomplir leurs tâches. Elle doit aussi déterminer les méthodes à adopter pour dérouler aisément la formation. Les enseignements devraient être séquencés en modules. Ils seront en effet faciles à assimiler. L’organisation d’une formation continue en interne implique l’usage d’un certain nombre de supports. Une entreprise qui se lance dans cette démarche doit choisir les bons outils en fonction de ses moyens. Il peut s’agir d’ordinateurs, de tablettes, de livres blancs, de fascicules, etc.

préparation salle formation interne entreprise

Confier la formation à des formateurs compétents

En marge de l’organisation d’une formation interne, il est indispensable de confier la tâche à des formateurs compétents. L’entreprise peut dénicher ceux-ci au sein de son personnel ou recourir à des prestataires externes. Dans le premier cas, les travailleurs choisis auront besoin d’au moins une séance avec des professionnels de la formation. Avant tout, ils doivent avoir les qualités d’un bon formateur.

Ils doivent notamment avoir le sens de la communication et dégager naturellement un certain leadership. Ainsi, une courte formation des formateurs leur permettra d’avoir les rudiments nécessaires pour dispenser les enseignements. Si la direction de l’entreprise ne parvient pas à trouver de potentiels formateurs en interne, elle devra solliciter un établissement spécialiste. Elle doit tout de même s’assurer que cet organisme de formation dispose d’une offre adaptée aux besoins identifiés.

Faire agréer la formation par les autorités compétentes

Certes, une formation interne est destinée à des professionnels dans le cadre de leur activité. Mais elle doit remplir bien des critères pour être conforme à la réglementation. L’entreprise qui désire y recourir doit se tourner vers le ministère du Travail pour obtenir un agrément. Il faut signaler que le Code du travail prévoit la nécessité d’obtenir une convention de formation pour proposer des enseignements.

Ce document est à joindre avec d’autres tels que le casier judiciaire du représentant légal pour effectuer une déclaration de formation. Lorsqu’elle effectue les démarches comme il se doit, l’entreprise obtient un numéro d’enregistrement qui prouve que sa formation est reconnue. En effet, elle peut prétendre à des financements pour dispenser les enseignements.

Se préoccuper de la rémunération des travailleurs pendant la formation

La rémunération des salariés lors d’une formation interne est un sujet auquel doit s’intéresser la direction de l’entreprise concernée. Selon les cas, il sera nécessaire d’appliquer une majoration des heures supplémentaires ou non. Il faut y avoir recours lorsque la formation est destinée au développement des compétences des travailleurs. Toutefois, l’entreprise doit s’assurer de ne pas dépasser le nombre d’heures de travail maximal indiqué dans le contrat de travail.

Il n’y aura pas de majoration d’heures supplémentaires, mais une allocation de formation, si le programme est censé favoriser l’adaptation du salarié à un nouveau poste. Pour s’assurer de rémunérer convenablement les travailleurs sans faire face à d’énormes charges, l’entreprise doit bien planifier le déroulement de la formation. L’idéal est de faire coïncider les horaires des séances avec les heures de travail, tout en évitant que cela impacte sérieusement la productivité.

Spécialiste du web depuis plus de 10 ans, j'ai su évoluer au gré des technologies en parcourant plusieurs domaines comme la finance, l'immobilier et l'économie. Mon parcours et mes retours d'expériences vous apporteront, je l'espère, de véritables conseils et des informations pratiques. Au plaisir de vous voir sur un prochain article ;-)
Partager