Pourquoi opter pour un portail avec portillon intégré ?

46
Vues
portail battant portillon assorti

Comment magnifier les abords de sa maison, tout en limitant la possibilité d’intrusion ? A cet égard le portail semble cocher toutes les cases. Représentant un certain investissement, mais servant également de carte de visite à la demeure et au jardin ; et par extension aux propriétaires ; il convient de le choisir soigneusement, avec des options efficaces et pratiques. Est-il nécessaire d’y intégrer un portillon ?

Portillon intégré : en quoi cela simplifie le quotidien ?

On voit souvent un portail se coupler, sur le côté, à un portillon indépendant. Cela peut être un choix quand on possède la place nécessaire pour le faire et surtout quand on ne craint pas de multiplier les travaux de maçonnerie.

Mais il est en effet tout à fait possible de demander à un professionnel un portail coulissant avec un portillon intégré.

Cela présente plusieurs avantages. Déjà comme nous l’avons vu, de ne pas s’en priver quand l’entrée est étroite et ne permet pas le doublé.

Beaucoup de personnes optent pour la motorisation de leur portail pour gagner en temps et en praticité. A chaque fois, le moteur est sollicité, tout comme toutes les pièces qui concourent au coulissement.

Même si cela va prendre des années normalement avant de constater des signes d’usure, ils vont finir par apparaitre. Or, en mettant un portillon, on peut ouvrir cette porte de façon indépendante, sans faire coulisser l’intégralité du portail, ce qui augmente sa durée de vie. Les économies sont réelles, notamment en maintenance et réparation.

Pour des histoires d’intimité, on peut aussi préférer, quand on est à pied, à vélo ou en poussette, ouvrir ce portillon plutôt que de faire coulisser entièrement son portail, livrant ainsi à la vue d’autrui son jardin et sa maison.

Quel est le meilleur matériau pour un portail ?

Avant de s’interroger sur le matériau à privilégier, il faut déjà savoir qu’il existe deux types de portails coulissants.

Le premier est le plus classique, et son vantail coulisse dans un rail au sol, fixé dans une semelle maçonnée. Son seul inconvénient sans doute réside dans le fait qu’il faille entretenir ce rail et qu’il n’est pas approprié aux entrées gravillonnées. Les petits cailloux, rejetés par le mouvement des roues de la voiture auront tendance à se mettre dans le rail, ce qui gênera la procession du vantail, lors du coulissement.

Dans ce cas, mais aussi parce que l’on peut préférer son côté aérien, on peut lui préférer le portail autoportant qui se tient debout grâce à un bras motorisé installé côté jardin.

Quant au matériau, on peut trouver des portails en bois, en acier, en PVC ou encore en aluminium. Certains matériaux sont plus lourds et nécessitent un entretien drastique ; comme cela peut être le cas pour les deux premiers.

Le PVC est le choix de l’économie, mais on ne peut pas vanter sa beauté et surtout, il convient de voir s’il est accepté en mairie (PLU). Reste l’aluminium qui est le matériau phare pour les portails, car il est sans entretien, très élégant et permet de faire parler sa fantaisie au niveau du décorum.

Spécialiste du web depuis plus de 10 ans, j'ai su évoluer au gré des technologies en parcourant plusieurs domaines comme la finance, l'immobilier et l'économie. Mon parcours et mes retours d'expériences vous apporteront, je l'espère, de véritables conseils et des informations pratiques. Au plaisir de vous voir sur un prochain article ;-)
Partager